MERZOUGA RALLY 2018

La saison 2018 du circuit Dakar Series emmènera les pilotes des catégories Quad, Moto et SSV sur le rallye du Merzouga.
Cette 8ème édition qui se tiendra du 15 au 20 Avril 2018 est le rallye digne d’une préparation à la coupe du monde 2018 pour les pilotes (européens en majeure partie)  participants au 41ème DAKAR RALLY qui se déroulera en 2019 en Amérique du Sud.
Ce rallye du Merzouga, permettra à de nombreux pilotes débutant en rallye de se familiariser avec la discipline avant LA grande épreuve.

ETAPE 6 / WINNER QUAD GENERAL 166 CAVIGLIASSO NICOLAS
MERZOUGA RALLY 2017 – ETAPE 6 – 12/05/2017 ASO/ @World/ A VIALATTE

 

Saveurs d’Afrique …
Après le dernier Dakar dans la capitale sénégalaise, le label Dakar Series, créé en 2008, s’est rendu en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, associé à des rallyes raids mettant en vedette la crème de la crème du sport. Au printemps prochain, il se rendra sur le continent africain pour le rallye Merzouga, organisé depuis 2010 dans la région marocaine d’Erfoud. Le raid de près d’une semaine qui se déroule dans les montagnes de l’Atlas et au nord du désert du Sahara permettra aux plus aguerris de se souvenir des nombreuses étapes marocaines des Dakars du passé, avec par exemple les arrivées à Er-Rachidia, Ouarzazate et et pour les nouveaux arrivants, ce sera l’occasion de découvrir les fameuses dunes de Merzouga dans un contexte de compétition difficile.

Le nouveau rendez-vous pré-saison
Transformé en épreuve pré-Dakar majeure au fil des années, le rallye Merzouga prendra une nouvelle dimension en 2017 avec un changement de date qui le mettra à l’honneur. De nouvelles compositions d’équipes, des modifications techniques apportées aux motos et de nouveaux équipements seront testés au Maroc. Le livre des records du rallye est plein à craquer des principaux prétendants au Dakar. Le rallye Merzouga (121 véhicules inscrits en 2016, 144 en 2017) est devenu à la fois une opportunité de revanche et le précurseur des confrontations qui pourraient avoir lieu en janvier. D’autant plus que le Dakar Challenge récompensera à la fois le vainqueur de l’épreuve, son talent le plus prometteur et l’équipage SxS le plus rapide.

Edo Mossi en charge
Le rallye Merzouga a été créé et développé par Edoardo Mossi, un passionné de longue date d’Afrique et de Dakar, qui a participé au rallye dans les catégories moto et voiture des deux côtés de l’Atlantique. Engagé dans la convivialité du rallye qu’il organise (environ 100 véhicules attendus en mai 2016), le pilote italien aime aussi expérimenter de nouveaux formats de course ambitieux. De plus, tous les «finishers» du rallye Merzouga seront assurés de pouvoir accéder au Dakar.

Edo Mossi, créateur du rallye Merzouga: « Ce qui se passe en ce moment concernant le Rallye Merzouga est très émouvant pour moi. C’est un grand honneur et une source de motivation pour travailler avec A.S.O. L’aventure a commencé en 2010, et je n’ai jamais imaginé que le Merzouga pourrait devenir un tremplin vers le Dakar pour les coureurs! Je sais aussi que ce rallye retiendra ce qu’il y a de plus important: son ambiance conviviale qui est la clé de son succès. « 

ITINÉRAIRE

Il est temps pour l’organisation de Dakar de revenir en Afrique, grâce à ce Rallye – ouvert aux motos, aux quads et aux Ssv (du 15 au 20 avril 2018).

Des dunes à franchir, des labyrinthes de circuits plus rapides et une étape marathon exigeante seront au menu, tant pour les compétiteurs d’élite que pour les amateurs qui souhaitent s’initier à la discipline du rallye-raid ou se tester en vue d’une première participation sur le Dakar.

15 avril – « Pratique libre » et prologue
Le rallye Merzouga donne une place particulière aux concurrents qui découvrent la discipline du rallye-raid.
D’abord et avant tout, c’est pour eux que la «pratique libre» a été adoptée: un parcours d’entraînement d’une quarantaine de kilomètres comprenant des dunes et des pistes. Les novices pourront se mesurer les uns aux autres, vérifier le fonctionnement de leurs instruments de navigation et s’habituer à lire le road-book. Cependant, l’horloge tournera déjà ce jour, avec un prologue de 5 km.

16 avril – Étape 1
La première étape représente une introduction accessible. Deux boucles différentes sont au programme et enverront les vélos et les quads sur une spéciale distincte de la SxS. De nombreuses nouvelles zones seront visitées sur cette route, qui sera ponctuée de spots sablonneux et de tronçons plus rapides.

17 avril – Étape 2
Le niveau de difficulté sera augmenté d’un cran, notamment en ce qui concerne le franchissement des dunes. C’est également au cours de cette étape, contestée sur deux boucles distinctes, que la navigation sera épicée.
Déchiffrer le road-book sera une tâche délicate: les plus expérimentés auront avantage à suivre la bonne direction pour trouver les points de passage.

18 avril – Étape 3
Une étape marathon étalée sur deux jours constitue le cœur du rallye, ainsi que les enjeux sportifs sur lesquels les nouveaux arrivants ainsi que les coureurs expérimentés seront évalués. Le rallye se dirigera vers le sud pour s’arrêter sur un site de bivouac marathon totalement isolé et qui n’a jamais été exploré par l’événement. Pour l’atteindre, les concurrents devront franchir un véritable labyrinthe de pistes: « le vainqueur de cette spéciale sera probablement celui qui ralentira le plus! » Prévient Edo Mossi.

19 avril – Étape 4
Le concept d’endurance est particulièrement palpable sur les étapes du marathon, car seule l’assistance entre concurrents est autorisée au bivouac. Il sera décisif pour les machines d’être en bon état de marche, avec des dunes à franchir et à franchir au retour du rallye à travers le Maroc, ainsi que dans les nombreux oueds de sable typiques des contreforts de l’Atlas. Quiconque a réussi à traverser ce double exercice sera prêt pour le Dakar.

20 avril – Étape 5
La partie la plus difficile du rallye aura été achevée, mais il n’est pas question de relâcher ou de sous-estimer la dernière étape d’environ 80 kilomètres, entièrement composée de dunes.
Alors que le départ aura une ambiance de gala avec un départ groupé pour les trois catégories, le défi de la journée sera néanmoins physiquement difficile. Le titre et les places sur le podium seront disputés à la fin d’un sprint intense. Plus important encore, personne ne sera à l’abri d’une erreur qui pourrait être fatale à ses chances.

Comments

comments