DAKAR 2019 : Le Pérou au programme

Le DAKAR 2018 s’est achevé depuis peu, la période est propice aux rumeurs concernant la prochaine édition de ce rallye hors normes.
ASO (Amaury Sport Organisation) l’organisateur du DAKAR RALLY n’a pour le moment confirmé que le Pérou sur le tracé de cette 41ème édition mais nous pourrions déjà lancer des paris en direct sur quatre des cinq pays en lice, l’Argentine, la Bolivie, le Chili et L’Équateur.

 

Mais jusqu’au jour de la révélation de l’intégralité du tracé de 2019, ASO a déjà fait savoir que le Pérou allait participer à la prochaine édition du Rallye. Cette année, le Pérou a accueilli le départ et les cinq premières étapes du Rallye Dakar, faisant du pays et de ses dunes le point culminant de la course. Les dunes extrêmement exigeantes du désert d’Atacama se sont révélées être un véritable défi pour l’homme et la machine qui ont poussé les deux à l’extrême, obligeant de nombreuses équipes, dont plusieurs favoris, à abandonner à cause d’une chute ou une casse mécanique.

Après 10 ans en Amérique du Sud, l’esprit de Dakar était enfin de retour, l’aventure, le dépassement des limites physiques, mécaniques et même mentales, mettait enfin fin à la critique selon laquelle le Dakar n’était plus le «vrai Dakar». Les étapes péruviennes ne peuvent être évaluées que comme un grand succès et un regain de confiance pour les organisateurs, qu’elles veulent certainement répéter en 2019. Il n’est donc pas surprenant qu’ASO ait annoncé le retour du Pérou l’année prochaine.

Reste à savoir quels autres pays vont se joindre pour compléter le parcours du Rallye Dakar. Beaucoup de gens supposent que le Chili fera également partie de la route, peut-être même en accueillant le début de l’événement. Ensuite, le rassemblement se déroulera du sud au nord le long de la côte du Pacifique et traversera le désert d’Atacama. Il y a aussi beaucoup de voix en Amérique du Sud confirmant l’Equateur comme pays d’arrivée.

La solution «côte du Pacifique» pourrait sortir la Bolivie et l’Argentine de l’édition 2019, ou du moins réduire considérablement les chances de ces deux pays de voir les concurrents du Dakar courir sur leurs pistes et leurs routes. La Bolivie soulève quelques problèmes, malgré le soutien du gouvernement d’Evo Morales: l’altitude, les pluies persistantes, ainsi que le froid extrême de certaines localités ne rendent pas le retour facile, mais pas impossible.

L’Argentine est une histoire extrêmement différente : sans l’Argentine, les chances d’avoir un «Dakar sud-américain» étaient presque inexistantes. Depuis la première édition, le rassemblement a trouvé ici un terrain sûr, dans un grand pays avec de nombreux paysages et terrains différents, un gouvernement amical et surtout, un énorme soutien populaire qui a aidé le rassemblement à surmonter de nombreux défis du changement radical de Afrique vers l’Amérique du Sud. ASO devrait être confronté à une décision compliquée, ou spécialement, comment les communiquer. Les supporters argentins ont une grande passion pour les sports mécaniques et le Dakar fait déjà partie de leur calendrier régulier, nous avons pu le constater sur les routes et les pistes ou le public était présent en masse pour encourager les pilotes, motos, autos, quads, SSV et camions, et ils ne veulent même pas entendre parler de la migration de la course vers d’autres pays.

Le « Dakar Pacifique » soulève de nombreux problèmes pour le retour en Argentine. Mais apparemment, la raison principale est le manque de soutien du gouvernement qui, après une décennie, est, selon certains, plus intéressé par le retour de la F1 que par le maintien du Dakar.

Après de nombreuses nouvelles et rumeurs qui sont apparues dans les nouvelles locales, le public argentin a décidé de prendre le problème entre ses mains. Il y a déjà une campagne en Argentine pour essayer d’empêcher le Dakar de quitter le pays. Le #NoPerdamosElDakar lancé par les fans argentins essaye de garder le Dakar en Argentine, ce hashtag montre de nombreux fans, pilotes et journalistes montrant leur soutien à la conservation du l’Argentine sur le tracé du DAKAR 2019.

Encore une fois, nous devrons attendre les nouvelles officielles d’ASO, mais l’organisateur français pourrait-il laisser tomber l’Argentine, surtout avec la volatilité des décisions dans les autres pays ? Nous verrons dans quelques jours.

 

Si vous avez raté le DAKAR 2018, vous pouvez vous rendre sur cette page, afin de revivre l’aventure du Team DRAG’ON / YAMAHA Rally Race Service lors la 40ème édition.

Comments

comments

Translate »